vendredi 19 décembre 2014

"Something" // Le nouveau film de Lipstick production

photo: Eleonora Ragg


Les filles déjantées de Lipstick Production reviennent avec un quatrième opus en ce début de saison hivernale: "Something"

De la Georgie au Canada, en passant par les Alpes, on retrouve parmi ces "girls without makeup" Julia Baumgartner, Urska Pribosic, Ana Rumiha et Lisa Filzmoser pour n'en citer que quelques unes. Du backcountry, du tricks à gogo et du street, ces snowboardeuses qui ne font pas dans la dentelle (tiens, ça revient souvent) écument tous les registres du snowboard moderne. 

Les musiques qui rythment les séquences sont plutôt chouettes, et toujours à contre-pied de ce qui se fait dans le surf: Wolfmother, First Aid Kit, Crystal Fighters...

A regarder en attendant que la neige pointe le bout de son nez.

Plus d'infos sur : http://www.lipstick-productions.com/ 

mercredi 17 décembre 2014

INDONESIA // August Trip Review 1

La vue depuis le warung de Mama Ketut

L'hiver est bien installé en France, et on se prend à rêver de contrées plus chaudes et de longues vagues qui déroulent dans une eau translucide. Ainsi, nous avons eu envie de vous faire un petit récapitulatif de notre trip en Indonésie de cet été, histoire de se réchauffer et de voyager un peu. Voici une première partie, accompagnée de quelques photos.

Nous nous sommes envolés fin juillet, pour deux semaines à Bali. L'idée était de voyager sur Lombok et Bali, mais le temps nous manquant, nous avons préféré vadrouiller sur Bali uniquement, et en profiter pour nous reposer.

Comme je vous l'avais dit ici, j'appréhendais beaucoup de surfer en Indonésie. Ce n'est pas tant le reef qui m'effrayait que la puissance ou la taille des vagues, qui, je le sais, peut doubler dans les sets. Une fois sur place, j'ai trouvé les vagues accessibles, et pas toujours aussi méchantes que je me les étaient imaginées.

A peine sortis de l'avion, nous sommes allés sur le très populaire spot d'Uluwatu pour une première session. Beaucoup de monde et de jolies vagues qui passaient, même si la marée très basse (et le jetlag) rendait les conditions un peu difficiles à surfer. La seconde session du trip (et première vraie session, car Uluwatu était une session pour prendre la température) a été fructueuse pour moi : première vague premier tube, seconde vague second tube.
En fait, la recette est simple: une fois l'appréhension de partir dans le creux passée, il n'y a qu'à se placer au bon endroit, et laisser la magie opérer.

Le reste du temps, nous avons beaucoup surfé Balangan, Impossible, et même Padang Padang. L'Indonésie, ou le paradis des goofy foot, de longues gauches parfaites qui déroulent dans une eau chaude et claire, n'a pas une réputation surfaite, même si la masse de touristes-surfeurs peut parfois être déconcertante...

Bon évidemment, étant deux homosurfus affamés de bonnes vagues, nous n'avons pris le temps de filmer et de prendre des photos d'action que le dernier jour, où les conditions étaient les plus petites de tout le voyage (et aussi parce que l'un d'entre nous avait cassé sa planche).


*    Bali    *    Ombak    *    Tubes    *    Surf    *    Bagus    *

mardi 9 décembre 2014

Lisa Andersen // L'icône indétrônable du surf féminin

photo: Sam Christmas


Quatre fois Championne du Monde de surf (entre 1994 et 1997), elle a ouvert la voie du surf féminin. 

Égérie Roxy dès les premières heures de la marque, elle fût la première à porter un boardshort et elle collabora d'ailleurs avec la branche "girl" de Quiksilver pour la conception de ce vêtement dans sa version féminine. En 1995, elle fait la couverture de Surfer Magazine, qui la désigne parmi les  "25 surfeurs les plus influents de tous les temps".
Source d'inspiration pour de nombreux surfeurs à travers le monde depuis les années 90, elle incarne aujourd'hui encore ce rôle d'idole et de modèle auprès de la communauté surf.

Un vidéo de quelques minutes par Matt Wybenga et Morgan Maassen.


samedi 6 décembre 2014

Surfing list de Noël


Noël est toujours le moment de penser à ce dont on a besoin, ce qui nous ferait plaisir ou ce qui pourrait faire plaisir. Voici quelques idées pour des surf et/ou yoga-addicts comme nous.

1. Des fins FCS ultralight: Parce qu'ils sont légers, pas trop durs à tourner et que ceux-ci sont plus solides que la version précédente dont on a déjà écoulé plusieurs jeux. Des ailerons idéaux pour les appuis de moineau comme moi.

2. Un carnet l'Assistant de Papier Tigre: Pour griffonner ses idées, dessiner, pour l'avoir tout le temps sur soi, en voyage, au boulot. Celui-ci à l'air pratique avec son agenda, ses pages blanches et son compartiment range-documents.

3. Une bougie Astier de Villatte Honolulu: Pour mettre un peu de soleil dans la maison pendant l'hiver après une session surf-snow bien fraîche. Celles-ci sont naturelles, et sentent divinement bon. La bougie Honolulu est solaire, avec des notes de gardénia, de citron et d'ylang ylang. Les bougies EQ Love sentent aussi très bon, sont naturelles et aussi bien moins chères que les Astier. Leurs noms nous font voyager à Bali, au Costa Rica ou aux Maldives. Pour une ambiance cocooning exotique. 

4. Un sac à dos: Pour partir en weekend, en surf-trip, pour y glisser son ordi, sa wax, son maillot de bain. Celui-ci est coloré et change un peu du classique sac à dos noir.

5. Des briques pour pratiquer le yoga: Ca semble con, mais c'est vraiment un accessoire pratique lorsqu'on pratique le yoga. Pour parer le manque de souplesse en Trikoṇāsana (posture du triangle), pour poser sa tête en Shavasana ou tout simplement pour s'asseoir dessus. Il existe des dizaines de sites et de magasins où en trouver, chez Décathlon, Lolë, Tayronalife, Chin Mudra...

6. Des chaussures Roxy moumoutées: Pour avoir chaud aux pieds tout en ayant un style sympa! On peut les porter à la ville comme à la plage, avec leur imprimé panthère discret. Idéal pour l'hiver, pour parer à l'effet "j'ai des glaçons à la place des pieds".

7. Un kit FCS pour poser les plugs sur les planches Missyfruit. C'est apparemment pas si compliqué à faire, et surtout moins cher que de le faire faire par un shaper. Cela permettra aussi de réaliser les planches Missyfruit de A à Z, sans faire intervenir un tiers.

8. Le livre sur le Yoga "Yoga Perfectionnement": J'ai lu de bonnes choses sur cet ouvrage sur les blogs de Yogimparfaite et Endorphine, qui permet d'approfondir ses connaissances sur la pratique du yoga et ses bienfaits. Un livre qui semble accessible tout en étant complet.

9. Une bouteille Korwater: Pour emporter de l'eau avec soi au yoga, lors des sessions, au boulot. Elles sont eco-conçues et sans BPA. Ca permet de boire d'avantage (de l'eau :-) et évite de remplir la voiture de bouteilles vides!

10. Une combinaison Rip Curl Flashbomb: Jamais testées encore, mais il parait qu'elles sont tops ! Rip Curl est le spécialiste du néoprène, et la gamme Flashbomb est sensée être plus résistante et sèche vite.

Voilà quelques idées qui combleront vos homosurfus en herbe. Et vous quelles sont vos inspirations cadeaux ? 

jeudi 4 décembre 2014

Working (surf)session in Lanzarote


Photo: Adi Manole 

La semaine dernière je me suis rendue à Lanzarote dans le cadre de mon travail. Une destination plus sympathique que la Défense à Paris, vous en conviendrez... Au programme: boulot et réunions bien entendu, et, si notre emploi du temps nous le permettait, une ou deux sessions histoire de profiter des conditions.

C'est donc avec deux bagages que je suis partie: l'un très studieux, contenant ordinateur, agenda, dossiers, et l'autre beaucoup plus fun, avec deux combis, mon tube de crème solaire Evoa et la Missyfruit board.

Parties de Bilbao, ma planche et moi sommes arrivées en entier sur cette île désertique. Le paysage est assez surprenant, car très peu habité. Seules quelques maisons blanches sont disposées ça et là, contrastant avec cette terre brune si particulière. 

Question surf, l'île regorge de spots, et du fait de son caractère insulaire, il est possible de surfer quasiment en permanence, puisqu'un côté capte ou est toujours plus protégé que l'autre. Durant mon court séjour, la seule fenêtre de surf a été le premier jour, avec de petites vagues mushy sur le spot de El Muelle, sur la côte ouest, dans le village de Famara. Une jolie gauche de reef (oui, enfin c'est du reef partout!), qui, bien que petite le jour où je l'ai surfée, m'a surprise par sa puissance, surtout lorsque l'on s'aventure sur la première section. La mise à l'eau est amusante, puisqu'il faut se jeter d'une petite digue, puis la contourner pour arriver au peak. Les bons jours, on peut surfer une vague très longue, qui passe devant la digue pour finir dans le minuscule port.

Le reste de mon séjour n'a pas été très fourni en surf, puisque les Canaries, fidèles à leur renommée de spot de windsurf World Class, n'ont pas faillit à leur réputation. En effet le vent à soufflé sans cesse pendant des jours, au point de bloquer les avions au départ et à l'arrivée sur l'île, et de rendre le plan d'eau plus favorable aux fans de Kitesurf qu'aux surfeurs. Cependant avec un peu plus de temps libre, une excursion sur la côte Est aurait offert des vagues surfables, avec un fort vent offshore...

Dommage, mais ce n'est que partie remise, puisque un séjour aux Canaries est prévu pour très bientôt pour Missyfruit.

Stay tuned !

vendredi 28 novembre 2014

Target Maui Pro // Stephanie Gilmore remporte un 6ème titre mondial !

L
Photo: ASP
La saison s’achève sur une compétition qui s’est déroulée dans des conditions exceptionnelles à Maui, Hawaï. Les prétendantes au titre Stephanie Gilmore, Carissa Moore, Sally Fitzgibbons et Tyler Wright ont maintenu la pression jusqu’au bout de cette étape décisive, avant que ne soit finalement sacrée Stephanie Gilmore, la nouvelle Championne du Monde, après la victoire de Carissa sur Tyler.


La fin de la saison s’accompagne également de la nomination de la Rookie of the Year, qui n’est autre que Johanne Defay, qui s’est illustrée par ses performances tout au long de la saison. Une nouvelle saison s’offre à elle en 2015. Bravo !

samedi 22 novembre 2014

Stephanie Gilmore // Fall in France

Gilmore au Roxy Pro // Photo : Missyfruit
Stephanie Gilmore était en France cet automne, à l'occasion du Roxy Pro France.

Son acolyte de toujours Morgan Maassen a immortalisé l'australienne au style incomparable, lors de la compétition et en free surf.

Une jolie vidéo pour débuter le weekend, et nous inspirer avant de se jeter à l'eau pour des sessions automnales !