jeudi 12 mars 2015

Tia Blanco, une "Miss Reef" qui surfe !




Miss Reef, elle ne l'est pas au sens où on l'entends habituellement. Ce n'est en effet pas (que) pour la plastique parfaite de son derrière que la portoricaine Tia Blanco fait partie du team Reef, mais aussi pour son bottom turn. 

Née à Puerto Rico et élevée entre la Californie et Hawaï, Tia Blanco est aujourd'hui une locale de Trestles. La peinture, le yoga et la bonne bouffe version "vegan"font partie de son quotidien, et elle s'entraîne dur dans le but de rejoindre l'élite mondiale.

Voici un aperçu de ses compétences à Lowers. Bon visionnage!

photo : Reef

mardi 10 mars 2015

Roxy Pro Gold Coast // Day 3 in Review

SIlvana Lima // photo : WSL
Si vous suivez un peu l'actualité du surf féminin et le Tour Pro, vous n'êtes pas passés à côté de la performance de Silvana Lima durant le Round 4 du Roxy Pro qui se déroule en ce moment même sur la Gold Coast en Australie.

La brésilienne, de retour au sein de l'élite mondiale après une année out pour cause de blessure, revient plus forte, tout du moins sur cette première étape. 
Silvana, qu'on connaissait déjà pour son surf progressif, pousse aujourd'hui le niveau du surf professionnel féminin vers le haut, en scorant un 10 en compétition grâce à un air reverse parfaitement exécuté. Mieux encore, ce air vient s'inscrire dans le projet de la vague, puisqu'elle poursuit celle-ci en enchaînant carves et cut-back.

Rares sont les surfeuses qui tentaient des manœuvres aériennes en compétition jusqu'à maintenant, alors que chez les hommes les airs sont, depuis plusieurs années déjà, incontournables pour "scorer". Rares également sont celles qui maîtrisent ce type de move, même parmi la crème du surf féminin.  

Cette année 2015 annonce un renouveau : sur ce premier event, on a pu voir d'autres surfeuses comme Courtney Conlogue ou Malia Manuel dévoiler un surf plus engagé et radical que l'an passé, et les nouvelles têtes du Tour telles Tatiana Weston Web ou Sage Erickson vont sans doute faire bouger les rangs. Tremblez Stephanie, Carissa et Tyler !


dimanche 8 mars 2015

8 surfeuses inspirantes à suivre sur la toile

Avec le flux d'information qui inonde la toile chaque jour, on a un peu l'impression de brasser de l'air, et de ne rien retenir de toute cette "junk info" du surf. 
Entre celles qu'on ne voit qu'en bikini sur Facebook, celles qui postent leur cafés du matin sur Instagram et celles qu'on oublie, les personnalités intéressantes de la sphère féminine surfistique passent parfois à la trappe, noyées dans cette masse d'information. Missyfruit a sélectionné pour vous 8 personnalités du surf féminin à suivre. C'est parti.


Johanne Defay : La frenchy du Tour

photo : Johanne Defay Instragram
On l'avait interviewée ici. Johanne Defay qui a été nommée Rookie of the Year l'an dernier pour ses performances lors de sa première année sur le Tour, est désormais la seule représentante du surf féminin français au sein de l'élite mondiale. Toujours sans sponsor majeur, la réunnionaise garde le sourire, et nous dévoile un peu de son quotidien sur les réseaux sociaux et son blog. Chez Missyfruit on est impatient de voir ce que cette année 2015 va donner pour Johanne !


Danielle Clayton : Le style au line-up


photo : Salt Gypsy
Les leggings pour surfer c'est elle ! Autodidacte et passionnée, voici deux mots qui représentent bien Danielle (qu'on avait interviewé ici). Cette néo-zéandaise, qui a été guide de surf aux Fiji est désormais installée à Bali, et travaille à développer sa marque : Salt Gypsy. Lassée du manque de matériel adapté aux surfeuses, elle a décidé de créer ses propres produits, et met en avant les marques de surfwear indépendantes sur son site. A suivre pour un combo surf-lifestyle-fashion de choc, et une réflexion sur la pratique du surf toujours pertinente et inspirante.
http://saltgypsy.com/
https://instagram.com/saltgypsy/


Margaux Arramon Tucco : L'artiste


photo : Thomas Lodin
Pour Margaux, surf et art sont indissociables. Et c'est bien ce qui rend ce personnage intéressant. Loin des clichés sur les surfeuses en bikini, Margaux nous dévoile un surf fin, qui invite au voyage. Son Instagram regorge de photos décalées, de scènes de vie, de ses peintures et de ses dessins. Une longboardeuse inspirante, qui met en avant un autre aspect du surf, plus authentique et décalé.
https://instagram.com/margause/
http://feelingthefresharea.tumblr.com/


Lisa Andersen : La légende


photo : Instagram Lisa Andersen
La représentante du surf féminin par excellence. Lisa, multiple championne du monde, est celle qui participait aux compétitions des hommes dans les années 90 et qui demanda à Quiksilver de créer des boardshorts spécialement conçus pour les femmes. Elle fut aussi la première égérie Roxy, et a fêté il y a peu ses 25 ans aux côtés de la marque. Aujourd'hui encore et à 46 ans, elle ferait rougir n'importe quel surfeur par ses carves et son style. Lisa Andersen est LA légende du surf féminin, qui a fait rêver plus d'une génération de surfeuses en herbe. Et comme toute bonne légende, elle n'a pas peur de rire d'elle-même, en atteste la photo ci-dessus d'une bonne vautre lors d'une session de wake surfing. Respect !
https://instagram.com/andersenlisa/


Stephanie Gilmore : Le style

photo : Morgan Maassen
Une glisse innée, un style incomparable, un sourire à toute épreuve. En compétition ou en free surf, "Happy Gilmore" comme on la surnommait du temps de son sponsorship par Rip Curl, est la nouvelle légende du surf féminin. Six fois championne du monde, musicienne, photographe à ses heures perdues, adepte de singles rétros ou de planches ultra performantes, l'australienne est unique en son genre, et une figure incontournable du surf féminin.
https://instagram.com/stephaniegilmore/
http://www.stephgilmore.com/x/x.html


Lakey Peterson : The boyish

photo : Lakey Peterson
"Boyish" par son style progressif, ses manœuvres aériennes et son surf puissant, que l'on retrouve plutôt chez les hommes. La californienne est aussi une athlète accomplie, qui s'entraîne dur, suit son rêve de devenir un jour championne du monde de surf, et qui s'engage auprès de diverses associations caritatives : elle milite pour l'accès à l'eau potable partout dans le monde, fait partie du Advisory Board for Ocean Lovers Collective qui travaille à la préservation des océans et s'engage pour sensibiliser et récolter des fonds pour la lutte contre le cancer chez les enfants. Elle est aussi rigolote et sort régulièrement des edits en GoPro à ne pas rater !
https://instagram.com/lakeypeterson/
http://lakeypeterson.com/


Malia Manuel : L'aloha Spirit


photo : Malia Manuel Instagram
L’hawaïenne qui fait partie de l'élite mondiale excelle dans les snaps et autres tails-slide qui rendent son surf si vif. Egalement adepte de yoga et de nourriture saine, elle prône un lifestyle proche de la nature. L'Aloha spirit par excellence.
https://instagram.com/maliamanuel
http://www.maliamanuel.com/


Morgan Maassen : Le photographe de ces dames

Maquillage à l'improviste pour Quincy Davis // photo : Morgan Maassen
La dernière de cette série n'est pas une dernière mais un dernier, sans qui le surf féminin ne serait peut-être pas aussi joliment représenté aujourd'hui. En effet, derrière toute belle photo, il y a un photographe avec un œil acéré. Et depuis quelques années, l'un d'entre eux se démarque pour immortaliser les surfeuses, en action, sur la plage, ou ailleurs. Il capte chaque petit détail, chaque lueur qui rend des instants banals superbes. Morgan Maassen c'est le chouchou de ces dames, mais pas que : paysages, line-ups déserts, photos filées ou Kelly "le Slate" Slater au téléphone avec une banane sur son crâne glabre, son talent embellit tout. Ce n'est pas pour rien qu'on le voit partout, tout le temps. Ses vidéos sont également superbes, et ses minis movies de scènes de vie volées avec son téléphone, un must.

mardi 3 mars 2015

Roxy Pro Goldcoast // Review Day 2

Courtney Conlogue a plutôt bien récupéré de sa blessure au genoux // photo : WSL / Kelly Cestari

Le Roxy Pro Gold Coast a démarré sous les températures estivales du Queensland, et a progressé jusqu'au Round 2. 

Une compétition qui annonce une année pleine de rebondissements, avec notamment le retour de Silvana Lima plus en forme que jamais, qui a montré un surf agressif et radical dans ces conditions plates. Notre petite française Johanne Defay s'est vue éliminée par Nikki Van Dijk, et Coco Ho s'est imposée face à Laura Enever avec un excellent score de 9,23 points. 

D'autre part, le heat qui voyait s'affronter Stephanie Gilmore et Bronte Macaulay (gagnante des trials) a faillit s'achever par une élimination précoce de la sextuple championne du monde, avant que celle-ci ne trouve une vague à la dernière minute. 

Enfin, Courtney Conlogue et Tyler Wright passent au Round 3 après avoir éliminé respectivement Sage Erickson et Alessa Quizon.

Plus d'infos sur : http://www.worldsurfleague.com/events/2015/wct/1208/roxy-pro-gold-coast 

 


Johanne Defay // photo : WSL / Kirstin Scholtz

Johanne Defay entame une 2ème année toujours sans sponsor majeur // photo : WSL / Kelly Cestari

Sage Erickson fait son retour parmi l'élite du surf féminin // photo : WSL / Kelly Cestari

SIlvana Lima revient avec un surf explosif // photo : WSL / Kelly Cestari

Le site de la compétition  // photo : WSL / Kirstin Scholtz

Tatiana Weston Webb, nouvelle sur le Tour. // photo : WSL / Kirstin Scholtz

vendredi 27 février 2015

Tatiana Weston-Webb // New face on the Tour

photo : WSL

Le Roxy Pro débute demain sur la Gold Coast, le premier évènement de la saison. Avec les éliminations de Pauline Ado et Paige Hareb et l'arrêt de la carrière d'Alana Blanchard, de nouvelles places se sont libérées et de nouvelles "recrues" arrivent sur le Tour féminin cette année. 

Les nouvelles têtes du Tour sont donc Sage Erickson (qui s'est requalifiée après une année hors du circuit) et Tatiana Weston Webb, respectivement à la 14ème et 16ème places du classement.

Portrait en vidéo de Tatiana Weston-Webb qu'on avait déjà pu voir l'an dernier comme Wild Card sur 3 compétitions, notamment à Fji où son engagement avait impressionné. Elle avait aussi remporté le GoPro Challenge et la coquette somme de 15000$ pour cela...